« Mon poisson ! » « Non, mon poisson ! »